« The Dark Knight Rises », remarquable final

Difficile de tourner une suite à l’excellent The Dark Knight. Et pourtant, Christopher Nolan réussit avec The Dark Knight Rises l’exploit de signer (encore une fois) un très bon film politique. Si, globalement, le dernier volet de la trilogie semble légèrement en retrait par rapport à son prédécesseur, il n’en demeure pas moins excessivement intéressant sur le plan politique.

Lire la suite

Publicités

« The Dark Knight, le Chevalier Noir », un film éminemment politique

Une bonne partie de la critique a consacré le deuxième film de la trilogie Batman (Batman Begins, The Dark Knight, The Dark Knight Rises) de Christopher Nolan comme l’un des meilleurs « films de superhéros » sortis à ce jour, aux côtés de monuments du genre comme Superman (celui de 1978, avec Christpher Reeves et Marlon Brando), Batman ou Batman : le Défi (tous deux de Tim Burton). Indéniablement, la deuxième partie du triptyque de Nolan s’inscrit dans la lignée de ces « incontournables ». Inutiles de revenir ici sur l’interprétation de Christian Bale, éblouissant de noirceur dans son costume d’homme chauve-souris, ou celle, exceptionnelle, d’Heath Ledger en Joker qui lui a valu un Oscar (posthume) du meilleur second rôle.

Lire la suite